“Ambiguous Loss”

東京新聞 2013年3月25日

Sans titre

http://www.tokyo-np.co.jp/article/column/ronsetu/CK2013032502000131.html

「さよなら」のない別れ 別れのない「さよなら」―あいまいな喪失

内容紹介

Paulin Boss,1999, Ambigurous Loss -Learning to live with unresolved grief-, Harvard University Press. の全訳。

「家族」「恋人」など、一般に「親密」であるとされる関係において経験される喪失のうち、失われたのかどうかが不明確なため、喪失感が非常に曖昧であり、それゆえ人びとに「明確な喪失」体験以上の苦悩を生じさせる「曖昧な喪失」。
突然の災害により戻らなくなった夫、戦争から帰ってこないわが子など、別れも告げずに突然いなくなってしまった家族。一方、成人して家を出ていった子どもや離婚による家族の喪失、アルツハイマー病になってしまった家族等、肉体的には存在するが、心理的には別れてしまった家族。悲嘆のやり場も曖昧であり、苦悩からの脱出もまた曖昧である。
この曖昧な喪失に苦しむ多くの人へむけられた至極の一冊。長年カウンセリングの現場で研究と実践の歩みをつみかさねてきた著者がその経験 体験をもとに曖昧な喪失を解明し、出口へとやさしく導いてくれる。(アマゾン内容紹介より)

東京新聞の記事、フランス語訳して置いておこうっとぉ。

Tokyo Shimbun -25/03/2013

“Perte ambiguë” de Fukushima

“Perte ambiguë”, aujourd’hui ce sentiment est très répandu parmi les habitants de Fukushima. Face à cette catastrophe nucléaire sans précédent, quelles informations le journal local a-t-il passé pendant depuis ces deux années?

Nous avons eu l’occasion d’assister à la conférence donnée par Mr. Masaya Hayakawa, le directeur des nouvelles du journal “Fukushima Mimpo” , et une de ses expressions nous a étonnés. En effet, après notre recherche, nous avons appris que le thème “Ambiguous Loss” a été théorisé par la professeure émérite de l’Université de Minnesota, Mme. Pauline Boss, qui nous apporte des clefs pour réfléchir sur une catastrophe nucléaire bien complexe.

Bien que l’on retrouve les même paysages, depuis que la radioactivité est tombée, les habitants ne peuvent plus retourner dans leur pays, contrairement à leurs souhaits.  Les familles ont été éparpillées, le corps et le cœur sont déchirés. Malgré ces situations, il n’est pas clair de savoir ce que l’on a perdu et ce qu’il nous reste. Est-ce temporairement que l’on a tout perdu? ou bien est-ce pour toujours?  Il parait que le sentiment de “Perte ambiguë” empêche d’être triste pleinement, et ainsi cela n’invite pas à aller de l’avant pour résoudre les problèmes.

J’ai entendu à plusieurs reprises des femmes célibataires de Fukushima dire : “Je n’ai pas envie de me marier, pas envie de mettre au monde des enfants”. Cela me fait mal au cœur de savoir que leurs sentiments de peur face à la radioactivité sont négligés, et ainsi on me dit juste si tel endroit nécessite d’être évacué ou non en fonction de la dose radioactive. Leur parole est ainsi symbolique, et témoigne la situation d’insécurité invivable à cause de cette perte ambiguë. Le gouvernement du pays n’aurait-il pas au moins le devoir de clarifier la situation, de dire si tel endroit est sécurisé ou non?

Les mots enveloppés dans la perte ambiguë, ont une signification plus profonde. Je veux entendre plus de mots qui ne peuvent pas être dits.

(Naoko Satô)

http://www.tokyo-np.co.jp/article/column/ronsetu/CK2013032502000131.html

Ambiguous Loss

http://www.bibliovault.org/BV.book.epl?ISBN=9780674003811

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: