福島原発事故・2年目の夏 – 2ème été après l’accident de la centrale de Fukushima

NHK ETV特集

2012年8月19日(日) 夜10時
2012年8月26日(日) 午前0時50分 再放送

ルポ 原発作業員 ~福島原発事故・2年目の夏~

放送内容 = 福島第一原発では、事故から一年たった今も毎日3000人の作業員が事故収束作業にあたっている。その6割が地元福島の人だ。故郷を放射能に汚染されてなお、原発での仕事を生活の糧にせざるを得ない。作業員たちはどのような状況に置かれ、どのような思いを抱えているのか。福島県東部の浜通りにある2つの下請け企業の協力を得て、その日々を見つめた。

大手プラントメーカーの下請けとして事故前から原発の仕事を続けてきた「東北イノベーター」。毎日12人の従業員が第一原発の仕事に向かう。事故前から20年以上、福島第一原発を中心に定期検査やメンテナンスの仕事を続けてきた。事故後、第一原発の現場では、毎時数ミリシーベルトを超える高線量の場所が数多くあり、毎日の被ばく量も「0.3」「1.8」と“ミリシーベルト単位”だ。そうした高い被ばくを伴う現場に夫を送り出す家族は不安な日々を送っている。
原発事故後、現場には大量の作業員が必要となり、これまで原発の仕事とは関わりの無かった人たちも原発での仕事を始めている。川内村の「渡辺重建」では、震災で仕事を失った若者たちに声をかけ、去年7月から第一原発での仕事を始めた。みな事故前は、バスの運転手やアパレル工場、ゴルフ場など、原発とは関係の無い現場で仕事をしてきた人たちだ。一年間で、40ミリシーベルト近くの被ばくをしており、法令の限度内とはいえ、健康への不安を感じている。

こうした下請け作業員の不安に地元福島で40年以上向き合ってきた石丸小四郎さん。被ばくによる労災 支援などを行ってきた石丸さんのもとには、今、作業員たちから現場の実態が寄せられている。その聞き取り調査から、原発での労働実態やその問題点も明らかになってきている。

http://www.nhk.or.jp/etv21c/file/2012/0819.html

NHK Spécial ETV diffusé le dimanche 19 août 2012 (22h), rediffusion le dimanche 26 août (0:50)

Reportage : Les travailleurs de la centrale nucléaire -2ème été après l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima-

Résumé : Un an a passé depuis l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi où 3,000 personnes travaillent quotidiennement. 60% d’entre eux sont de Fukushima. Leurs pays est contaminé par la radioactivité mais ils n’ont pas le choix d’un autre travail hors le [démantèlement] nucléaire. Dans quelles situations sont-ils? Quels est leur sentiment au sujet de ce travail? Nous avons pu observer leur séjour avec l’aide et la complicité de deux des entreprises de sous-traitance qui se situent à Hamadori, dans l’est de la préfecture de Fukushima.
“Tôhoku Innovator” est l’une des entreprises majeures qui travaillaient pour les centrales avant l’accident. Tous les jours, 12 employés de cette entreprise vont à la centrale de Fukushima-Daiichi. L’entreprise était chargée depuis plus de 20 ans des contrôles et de la maintenance réguliers pour cette centrale. Après l’accident, les taux de radioactivités sont si forts qu’il y a beaucoup d’endroits où les doses dépassent quelques mSv (millisievert) par heure, et ainsi les travailleurs reçoivent tous les jours des doses en mSv (millisievert) : 0,3 mSv, 1,8 mSv. Les femmes qui envoient tous les jours leurs maris  dans des chantiers hautement radioactifs sont inquiètes.

Après que l’accident fut survenu, il fallait mobiliser de nombreux travailleurs, c’est pourquoi tant de personnes qui furent recrutées qui n’avaient jamais travaillé dans des centrales nucléaires. “Watanabe Jyuken”, du village de Kawauchi, a fait appel aux jeunes personnes qui avaient perdu leur travail à cause du sinistre, et certains d’entre eux ont commencé à travailler à Fukushima-Daiichi depuis juillets 2011. Avant l’accident, ils travaillaient tous dans des branches qui n’avaient pas de rapport à la centrale : en tant que chauffeur de bus, à l’usine de vêtements, au terrain de golf, etc. Ils ont reçu 40 mSv (millisievert) en un an  et cela reste dans la règlementation du droit, mais ils ont des inquiétudes sur leur santé.

Depuis plus de 40 ans, Mr. Koshirô Ishimaru porte son attention à ces travailleurs de la sous-traitance du nucléaire de Fukushima. Mr.Ishimaru avait aidé des travailleurs irradiés pour obtenir des indemnisations et aujourd’hui de nouveau, il commence à recevoir des lettres des travailleurs qui racontent les conditions sur ces chantiers. Ses entretiens éclairent les problèmes et les conditions de travail dans les centrales nucléaires.

http://www.nhk.or.jp/etv21c/file/2012/0819.html

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: