ふくしま作業員日誌 – Journal intime d’un des décontamineurs de la centrale de Fukushima-Daiichi

東京新聞 2012年6月1日

「ふくしま作業員日誌」、以下、フランス語に訳してみた。

The Tokyo Shimbun – 01/06/2012

Journal intime d’un des décontamineurs de la centrale de Fukushima-Daiichi (Homme – 32ans)

Tous les jours ça crée un embouteillage de véhicules qui attendent aux contrôles de décontamination.

Le gouvernement a revu la zone d’avertissement autour de la centrale ainsi depuis un mois, toutes les voitures qui sortent du site de Fukushima-Daiichi doivent être contrôlées.

Il y a deux postes de contrôle, et parfois, cela dépend de jours, il y en a un ou deux supplémentaires mais  cela n’arrange pas les files d’attente. (voir photo)

Le jour où j’ai attendu le plus longtemps cela a duré une heure et demie.

Parfois je me suis endormi en attendant dans la voiture, et quand je me suis réveillé il n’y avait plus de voiture devant moi, mais celui qui attendait après moi n’avait pas klaxonné parce qu’il s’était endormi lui aussi comme moi.

Au travail, nous avons moins du temps de repos alors les travailleurs se plaignent.

Moi aussi j’entre sur le site très tôt le matin et parfois je prends mon déjeuner à 15 ou voir 16h, alors des fois ça tourne la tête cause d’avoir tellement faim.

La question des toilettes devient un problème important aussi.

Comme nous ne pouvons pas boire de l’eau pendant le travail, on boit avant de retourner sur le site mais cela donnera envie d’aller au toilette.

Sinon il y a tellement d’embouteillages aux postes de contrôle pour les véhicules que les travailleurs s’arrangent entre eux, c’est-à-dire que quelqu’un fait passer le contrôle à sa voiture, et ensuite va chercher des travailleurs sur le site avec la voiture qui vient de passer le contrôle, et cette même voiture quitte ensuite le territoire sans passer de nouveau un contrôle, ce qui est une fraude, mais qui existe bel et bien.

Il fait chaud, de plus en plus. Je laisse allumé le climatiseur dans la voiture mais comme je porte le vêtement de protection cela n’aide pas vraiment et j’ai chaud.

Sur le sol de la zone de contrôle des véhicules, il y a une plaque de fer mais je m’inquiète de ces travailleurs qui font ce boulot de contrôle là.

(propos recueillis par Natsuko Katayama)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: