ふくしま作業員日誌 – Journal intime d’un des décontamineurs de la centrale de Fukushima-Daiichi

東京新聞 2012年2月15日

「ふくしま作業員日誌」、以下、フランス語に訳してみた。

The Tokyo Shimbun – 15/02/2012

Journal intime d’un des décontamineurs de la centrale de Fukushima-Daiichi (Homme – 47ans)

Depuis le 13 février, à environ 500 mètres de l’entrée de la centrale de Fukushima-Daiichi, un petit veau restait près de sa mère morte à la suite d’une collision avec une voiture.

Il ne savait pas quoi faire sans doute et il restait là par terre assis sans bouger comme vous pouvez le voir sur la photo.

Il n’a pas quitté sa mère même après qu’elle fut couverte d’une bâche bleue.

Ça m’a fait pleuré et j’ai pensé fort à mon fils qui vit loin de moi.

Ce matin, ce petit veau avait l’air amaigri alors avec mon collègue on se disait “Est-ce qu’on va lui apporter du lait?”, “Peut-être qu’il boit pas de lait si on n’apporte pas un biberon…”

Quelques travailleurs de la centrale ont contacté des agriculteurs, j’étais soulagé quand j’ai appris que ce petit veau a été récupéré.

Je suppose que nombre de travailleurs étaient préoccupés de lui tout comme moi.

En allant et en rentrant du travail, j’ai toujours regardé ces vaches qui mangent tranquillement de l’herbe, se balader en troupeau.

Ce paysage m’a beaucoup apaisé surtout après un travail difficile.

J’ai le sentiment qu’on a été tous irradiés ensemble.

Je suis content de savoir que ce petit veau a été bien pris en chargé.

(propos recueillis par Natsuko Katayama)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: